Création 1999 - Durée 50mn

L’Oeil de l’Aïn

première en octobre 1999 au Carré Amelot

Quatuor pour femmes.

L’Œil de l’Aïn s’appuie sur des poésies de Khalil Gibran et sur le roman d’Henry Bauchau "Œdipe sur la route".
L’Aïn : lettre en arabe qui veut dire Œil, Source.
Par association sonore, l’œil de "L’Aine". L’Aine, la Source, désignent une partie du corps, le bas-ventre, notre centre de gravité.
Mots qui renvoient aux idées de fécondité, de mise au monde de soi.

L’œil de l’Aïn, l’œil de l’œil… un regard plus intériorisé qui, lorsque le corps surpasse ses propres limites, permet de s’imprégner réellement du monde.
Le propos artistique s’oriente vers la mise en relief de la musicalité partagée de la langue arabe et de la danse contemporaine.

Chorégraphie. Toufik Oudrhiri Idrissi
Danse. Cécile Ballanger, Sabine Desplats, Blondine Minot,
Julie Salgues
Lumière. Stéphane Aubert
Création musique. Jean Claude Bismuth
Musique originale. Vania Dombrowsky
Costumes. Collette Nguyen
Décor. Louise Froidevaux

Production. Objective Association
Soutien. Le Centre National de la Danse, le Carré Amelot, l’Astrolabe et Musique et Danse en Poitou-Charentes.